5 maladies silencieuses du penis que les hommes ignorent

Le pénis est et restera un organe très important aux yeux de chaque homme, au-delà de son rôle biologique déterminant, il peut même avoir une symbolique et une signification très forte chez plus d’une personne. Cependant, ce dernier peut aussi, tout comme les autres organes de notre organisme, rencontrer des soucis, certains plus naturels que d’autres, qui peuvent être douloureux voire provoquer des dysfonctionnements et affecter en l’occurrence la vie sexuelle de l’individu.

« Le pénis aubergine »

Oui cela existe bel et bien, il est même certain aussi que vous préfériez cette appellation à d’autres comme « pénis fracturé » ou « pénis déchiré ». C’est donc l’état dans lequel se trouve votre pénis après que vous l’ayez fracturé en exerçant une pression trop importante dessus pendant un rapport sexuel plutôt intense, et c’est là que vous entendez un petit craquement.

« Vous faites le mauvais mouvement au mauvais moment » c’est ce qu’explique Dr. Kevin McVary, président et professeur au département d’urologie à l’université de l’Illinois du sud, qui poursuit en disant : « Cela cause une déchirure dans le tissu, et juste après, une contusion assez conséquente en-dessous de la peau dont la couleur rappelle celle de l’aubergine. Il faut le voir plutôt comme un cas d’urgence. »

Il faut donc selon Dr. McVary, ravaler sa fierté et recevoir des soins le plus vite possible car si jamais vous attendez trop longtemps, des tissus cicatriciels peuvent se former, ce qui vous mènera à l’étape suivante de votre calvaire…

Courbes et virages

Connue comme la maladie de Lapeyronie, elle résulte de la formation d’un tissu cicatriciel au niveau de la partie intérieure du pénis. D’ailleurs, avec l’âge, chaque homme finit par avoir ces tissus-là, comme résultat d’un usage conséquent.

Le professeur McVary explique donc que les cicatrices ne s’étirent pas et que du coup, pendant une érection, le pénis est réduit du côté où il y a les cicatrices. Un côté donc grossit plus que l’autre, ce qui forme une courbe en fin de compte.

Avoir une courbe ne signifie pas nécessairement que vous en souffrez, ce qui serait, par contre, plus révélateur c’est que vous remarquiez des changements au niveau de la courbe de votre pénis occasionnant une gêne.

Dans 15% des cas, cette maladie disparaîtrait d’elle-même dans l’année, mais si jamais vous vous sentez gêné, vous pourriez avoir des injections d’enzymes brisant les tissus cicatriciels.

Des toiles d’araignée dans les testicules

Appelée varicocèle, cette maladie n’a pas de cause prédéfinie, et elle est plus fréquente que vous ne le pensez.

Vos testicules comportent un réseau de veines dont certaines se dégradent avec le temps, ce qui change la pression et fait que les autres veines se dilatent. Elle peut être diagnostiquée par étapes, certains cas ne pouvant être détectés que par ultrasons, d’autres peuvent être remarqués facilement à l’œil nu.
Le fait que cela arrive ne signifie pas que c’est forcément un problème à résoudre, seul un médecin serait capable de déterminer si cela impacte votre fertilité, dans ce cas-là, le médecin spécialiste attachera certaines veines affectées pour que le sang circule dans les autres veines en bonne santé.

Petit point bleu, extrêmement douloureux

Il existe un danger potentiel guettant vos testicules, nommé « l’appendice testiculaire », une petite bosse faisant son apparition sur le testicule. Si elle est entortillée elle perd son ravitaillement en sang et finit par mourir, elle a souvent l’apparence d’un petit point tout bleu en-dessous de la peau.
Une chose demeure sûre, c’est que c’est très douloureux. Cette bosse se forme suite à un manque d’oxygène dans une partie du testicule, ce qui donne cette couleur bleuâtre au sang.

Heureusement, le traitement dure quelques heures voire deux jours au grand maximum et il consiste uniquement en quelques séances de torsions du testicule.

Enflement du scrotum

Certains hommes possèdent une maigre quantité de fluide, appelé hydrocèle, autour de leurs testicules, ce qui n’est pas un souci. Néanmoins, lorsque la quantité de ce fluide change suite à un cancer, infection ou inflammation, le scrotum peut se remplir et occasionner de l’inconfort. Parmi les causes les plus fréquentes, on peut citer les MST comme la gonorrhée.

Un problème qui peut être réglé en désenflant le scrotum à coup d’antibiotiques.

Désormais, messieurs, vous en savez plus pour pouvoir écouter ce que votre pénis a à vous dire et pour suivre plus sérieusement tous les changements auxquels il pourrait être sujet. Dans tous les cas, il y a des solutions, il suffit de frapper à la bonne porte : celle des médecins spécialistes !

(Visited 124 times, 1 visits today)

Articles Recents

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield