INGA III : IL FAUT RATTRAPER LE TEMPS, SELON LE PRÉSIDENT DE LA BAD

C’est une évidence. La RDC est une puissance énergétique au cœur de l’Afrique. L’exploitation maximale des potentialités du site d’Inga peut favoriser l’industrialisation de l’Afrique. C’est pourquoi la BAD a décidé de porter à cœur le projet Grand INGA.
Toutes ces avancées sont le résultat du dynamisme et pragmatisme du Chef de l’Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et les choses ont bougé en l’espace de 7 jours.

Mercredi 22 juin 2019, en marge des assemblées générales des Banques Africaines à Malabo, le Chef de l’Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO avait arraché l’accord de principe de financer par la BAD les travaux d’INGA présenté comme projet intégrateur. C’était l’acte I.

Acte II, le lundi 17Juin 2019, le Président de la BAD AKINWUMI ADESINA est à Kinshasa à l’invitation du Chef de l’Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Les deux personnalités réaffirment leur détermination à donner corps à ce projet INGA III pouvant produire plus de 100.000 méga watts, soit 5 fois plus la capacité de production actuelle d’INGA I et II.

Ce projet pharaonique est susceptible de satisfaire non seulement la forte demande intérieure de la RDC mais aussi booster l’industrialisation de l’Afrique en desservant près de la moitié du continent.

Acte III: mercredi 19Juin 2019, le Président de la BAD est arrivé au site d’INGA.

Reçu par le staff Snel local, il est émerveillé par ce don divin à la vallée de BUINDI où Dieu a tout prévu.
Le temps des discours est passé, a déclaré M. AKINIWUNI ADESINA .
Après avoir financé les études de faisabilité avec 73 millions USD, la BAD est prête à financer les travaux d’INGA III.
L’équipe de la BAD a visité le site où sera érigé ce grand projet stratégique pour l’Afrique.

(Visited 15 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *